Structures rattachées

Direction Nationale de l'Economie Numérique (DNEN)

Direction Nationale de l’Economie Numérique (DNEN)

Créée par Loi n°2017-061 du 18 décembre 2017, la Direction Nationale de l’Economie Numérique (DNEN) a pour mission d’élaborer les éléments de la politique des Télécommunications, des TIC et des Postes, d’assurer la coordination et le contrôle de sa mise en œuvre.

A ce titre, elle est chargée :

  • d’élaborer les projets de textes législatifs et réglementaires relatifs aux secteurs des télécommunications, des TIC et des postes ;
  • d’assurer la mise en place de l’administration électronique ;
  • de veiller à l’instauration de la confiance numérique ;
  • de contribuer à la mise en place de la poste numérique ;
  • de contribuer à la lutte contre la cybercriminalité ;
  • de veiller au développement des infrastructures, des applications et de l’usage du numérique ;
  • de faire les études, le contrôle te le suivi des programmes et projets d’infrastructures et d’applications numériques ;
  • de contrôler à la définition et au suivi des plans de formation, à l’utilisation et aux métiers du numérique ;
  • de coordonner, contrôler et suivre les activités du secteur numérique ;
  • de veiller à la mise en œuvre de la politique nationale de développement de l’économie numérique ;
  • d’assurer la veille technologique et la fourniture des données statistiques sur le secteur numérique ;
  • de promouvoir l’innovation, la recherche et le développement du numérique.

Direction des Finances et du Matériel (DFM)

Direction des Finances et du Matériel (DFM)

Agence des Technologies de l'Information et de la Communication (AGETIC)

Agence des Technologies de l’Information et de la Communication (AGETIC)

Crée par la  loi du 10 janvier 2005 (Loi N° 05 – 002), l’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication est un établissement public à caractère scientifique et technologique qui œuvre notamment pour:

  • La conception, le développement et l’entretien des infrastructures TIC des services publics, parapublics et des collectivités territoriales;
  • La veille quant à la mise en œuvre de la politique gouvernementale relative au domaine des TIC;
  • L’élaboration au plan national de la formation et du renforcement des capacités au sein des services publics et parapublics de l’Etat et des collectivités territoriales
  • La gestion et la promotion du nom de domaine « .ml »
  • L’accès universel des TIC ainsi que toutes les initiatives visant cette appropriation
  • Le développement de la coopération régionale, africaine et internationale dans le domaine des TIC
  • La formation du personnel de l’État et des collectivités dans le domaine des TIC

Constitué de 56 ingénieurs et 15 techniciens informaticiens spécialisés dans différents domaines tels que les systèmes et réseaux informatiques, les  télécommunications, les systèmes d’informations et base de données,  le  routage et la sécurité, l’énergie et le froid.

Cet établissement public a pour vocation de faire des Technologies de l’Information et de la Communication un réel enjeu au développement tant au niveau social, économique que culturel.

En ce sens, l’AGETIC mène des projets visant à mettre à bien la stratégie nationale promouvant les TIC qui sont:

  • L’intranet de l’Administration ;
  • La connexion des communes ;
  • La connexion des établissements scolaires ;
  • L’implantation des centres multimédias communautaires (CMC).

Agence

Agence Nationale de Communication pour le Développement (ANCD)

Crée le 20 septembre 2011(ordonnance N°2011P-RM) puis ratifiée par la loi du 11 novembre 2011(loi N°2011-058), l’Agence Nationale de Communication pour le Développement (ANCD) a pour mission la mise en œuvre de la Politique Nationale de Communication pour le Développement (PNCD).

Faute de structure la PNCD mise en place en 1993 fut un échec. La création de l’ANCD répond notamment à ce souci de combler ce vide.

L’Agence Nationale de Communication pour le Développement est spécialisée dans la production de supports d’information, de sensibilisation et de formation, de conseil en communication, en vue de promouvoir le développement et lutter contre la pauvreté.

Ainsi, l’ANCD doit travailler avec et pour tous les départements ministériels et services rattachés, notamment ceux chargés de la lutte contre la pauvreté et de la promotion du développement : santé, agriculture, élevage, pêche, éducation, commerce, économie, environnement.

De ce fait l’ANCD conçoit et réalise des reportages, documentaires, magazines, interviews, portraits, films institutionnels, microprogrammes, spots et sketchs de sensibilisation sur les thématiques relevant du  développement.

L’ANCD joue aussi un important rôle en conseil en communication.

Du fait de sa mission de mise en œuvre de la PNCD, l’ANCD  est chargée de jouer le rôle de conseil en communication pour tous les services et organismes qui luttent pour la croissance et contre la pauvreté. Le conseil en communication consiste à aider les partenaires à :

  • Elaborer et développer leurs plans et stratégies de communication, notamment pour les campagnes d’information, d’éducation et de sensibilisation,
  • Assurer la mise en œuvre de ces plans et stratégies de communication.

La Poste

Crée par une ordonnance N°2011-012/P-RM du 20 septembre 2011 en remplacement de l’Office National des Postes (ONP) la Poste du Mali s’est fixée comme mission l’exploitation des Services Postaux et des Services Financiers Postaux.

La Poste dispose de 7 directions régionales en plus du District de Bamako et compte 100 bureaux de poste rattachés aux Directions:

A cet effet la Poste:

  • Collecte, tri, transporte et distribue les correspondances privées et officielles;
  • Transporte et se charge de la remise des colis postaux;
  • Se charge du transport des passagers au moyen des Postes Automobiles Rurales (PAR);
  • Se charge de l’acheminement et la remise des valeurs et des objets précieux sous forme d’envois avec valeurs déclarées;
  • A compétence pour l’impression et la vente des timbres postes, figurines assimilées et des valeurs fiduciaires;
  • Est responsable de la Messagerie Express;
  • Est en charge de la concession du monopole postal moyennant paiement d’une redevance annuelle.

Office de Radiodiffusion Télévision du Mali (ORTM)

Office de Radiodiffusion Télévision du Mali (ORTM)

Suite aux différents changements d’états mais aussi du fait d’ordre technique survenu depuis sa création l’Office de Radiodiffusion Télévision du Mali (ORTM)  a de 1957 à 1991 pris les dénominations suivantes:

  • 1957-1960: Radio Soudan
  • 1960-1983: Radio Nationale du Mali (Radio Mali)
  • 1992- à ce jour: ORTM.

Crée par une loi du 5 octobre 1992 (loi 92-021) cet établissement public administratif qui est l’ORTM acquière la personnalité morale et l’autonomie de sa gestion.  Les différents organes sont le conseil d’administration qui compte 9 membres, la direction générale et le comité de gestion.

La mission principale de l’ORTM se caractérise comme étant d’assurer le service public de la radiodiffusion sonore et télévisuelle.

Ainsi, l’ORTM a plusieurs objectifs qui sont:

  • Promouvoir l’information d’utilité publique, civique et pluraliste.
  • Développer une politique de production et de diffusion des programmes Radio TV en relation avec les objectifs de développement socio-économique et culturel du pays au plan international, national, régional et local;
  • Etendre la couverture télévisuelle à l’ensemble du pays.

Société Malienne de Transmission et Diffusion (SMTD)

Société Malienne de Transmission et Diffusion (SMTD)

La Société Malienne de Transmission et Diffusion a pour missions :

  • la transmission des multiplex de programmes de services publics de télévision;
  • la transmission des programmes de services publics de radiodiffusion sonore;
  • la diffusion des multiplex de programmes de services publics de télévision en mode numérique;
  • la diffusion de programmes et multiplex de programmes de radiodiffusion sonore en mode numérique en modulation d’amplitude;
  • la transmission et la diffusion de programmes d’éditeurs de services privés de communication audiovisuelle conformément aux textes en vigueur.

Elle est aussi chargée d’exploiter,  d’entretenir et de développer les réseaux de transmission par satellites, par faisceaux, hertziens, par fibre optique et par tous autres moyens électroniques, de gérer les infrastructures nationales de fibre optique.

Sotelma/Malitel

Malitel

Sotelma SA est l’opérateur historique malien, issu de la scission en 1990 de l’ancien Office des Postes et Télécommunications. Le 31 juillet 2009, Maroc Telecom a acquis, au terme d’un processus de privatisation ayant fait l’objet d’un appel d’offres international, 51% de Sotelma/Malitel.

L’opérateur déploie un réseau ADSL sur ses lignes fixes, lui permettant de vendre des offres d’Internet haut débit à ses clients. Il propose aussi des accès Internet via son réseau CDMA. À fin décembre 2016, Malitel compte ainsi 61 337 abonnés Internet, en hausse de 6,4%, malgré l’impact de la concurrence du Mobile.

Au 31 décembre 2016, le marché malien compte 18,4 millions de clients mobiles représentant un taux de pénétration de 109%.

Le parc Mobile de Malitel s’établit à 7,1 millions de clients au 31 décembre 2016, en retrait de 4,6% par rapport à l’an dernier. La contrainte réglementaire liée à l’identification des clients continue en effet d’impacter négativement l’évolution du parc Mobile qui est en quasi-totalité prépayé.

Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel (AGEFAU)

Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel (AGEFAU)

Le fonds d’accès universel est un fonds issu de la contribution des opérateurs de télécommunications afin de permettre au plus grand nombre de malien l’accès aux services de télécommunication (un droit fondamental du citoyen depuis reconnu par notre constitution depuis 1992).

L’Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel (AGEFAU) conformément à sa loi de création, a pour mission la promotion du service ou/et de l’accès universel aux télécommunications et aux nouvelles technologies.